Caisse enregistreuse perle farex

Le règlement du ministre des Finances, entré en vigueur le 1er mars 2015, impose l'obligation d'utiliser des caisses enregistreuses aux personnes fournissant des services juridiques sur la situation des consommateurs. Ces changements incluront des avocats et des conseillers fiscaux. Et ils ne s'appliqueront pas aux notaires. En règle générale, les caisses enregistreuses servent à protéger les clients qui ne reçoivent simplement pas de confirmation d'utilisation des services. Les bureaux fiscaux mobiles sont spécialement conçus pour les avocats et les conseillers fiscaux.

La réglementation de l'enregistrement fiscal obligatoire, mise en place par le ministère des Finances, inclura les professions juridiques et médicales dans les dernières professions dentaires, cosmétiques, gastronomiques et mécaniques. Malheureusement, le montant des recettes annuelles comptera déjà. Leur situation sera assimilée à des compétitions ultérieures, pour lesquelles cette obligation avait été présentée en maintenance beaucoup plus tôt. Jusqu'à la dernière période, les avocats étaient exemptés de l'obligation d'utiliser des caisses enregistreuses si leur revenu annuel ne dépassait pas vingt mille zlotys.Dans le maintien de la variété est placé un symbole que tous les avocats fournissant des services à des personnes qui n'exercent pas d'activités financières devront s'inscrire consomme en monnaie fiscale, aucun sens pour le système de paiement.La facilitation introduit donc le législateur pour ceux qui travaillent juste sur le marché des avocats. Si la prestation de services juridiques ne commence qu'en 2015, les avocats seront libérés de la contrainte exercée sur les biens de la caisse enregistreuse pendant deux mois à compter du mois de mai, au cours duquel des services simples commenceront à être fournis.Le ministère assure que les contribuables qui créent une inscription tout en conservant les caisses enregistreuses de nos services rembourseront un plus grand groupe de coûts d’achat. Par conséquent, il s’agit de créer un résultat bénéfique à la fois pour la sécurité juridique offerte par les avocats et pour la sécurité des consommateurs. En pratique, cela signifie qu'à partir du 1er mars 2015, tous les utilisateurs du cabinet d’avocats pourront demander un accusé de réception, qui confirmera le fait de prendre des services juridiques.En ce qui concerne les notaires, ils ne devront donc pas enregistrer un total de services, mais uniquement dans le département des activités inclus dans l'entrée dans les référentiels A et P, si la limite des 20 000 entrées n'est pas dépassée ou si le paiement est effectué dans une organisation autre que la caisse.